Des figures de silence

Jephan de Villiers

Jephan de Villiers et sa civilisation imaginaire sont un signe pour notre temps. Présence de l’arbre, de l’eau, travail sur la mémoire. Prescience presque prophétique, dès l’émergence de son œuvre, d’une menace pesant sur la nature. Création d’un peuple d’âmes-oiseaux au regard lucide et inquiet à la fois, émouvantes vigies faites de bois et d’écorce, de châtaignes d’eau, d’œufs de raies ou de rejets de l’océan. Créatures habitées. « Œufs de mémoire » parcourus de signes énigmatiques. Pages couvertes d’une écriture libre et instinctive.

Guetteur de mondes oubliés, Jephan de Villiers arpente forêt et rivages, dans une solitude voulue et tranquille. Arpenter. Glaner. Déposer dans l’atelier. Laisser le temps faire son œuvre méditative, laisser les éléments sauvages vous choisir ou se choisir entre eux. Apprivoiser, assembler, construire.

Toute une vie livrée au geste, aux rencontres, à la patience. À ce qui est donné lorsque le regard se fait attentif à ce qui a été mais aussi à ce qui vient. Car ce travail se révèle, aujourd’hui plus que jamais, d’une actualité émouvante.

Le livre se veut le reflet de ce parcours aussi tranquille que déterminé, d’une cohérence rare.


Jephan de Villiers

Vers l’âge de quatorze ans, le jeune Jephan commence à réaliser des villages de terre, d’écorces et de feuilles dans le jardin de sa grand-mère au Chesnay, près de Versailles. Une santé fragile l’ancre dans le recours à l’arbre vu par la fenêtre de sa chambre. Très tôt, il développe un tempérament secret, habité de méditations imaginaires. Son travail de sculpteur et de poète commence là et ne s’arrêtera jamais. Dans les années soixante, il découvre à Paris l’atelier reconstitué de Constantin Brancusi qui lui inspire ses Sculptures Aquatiales. Puis il s’installe à Londres et y expose régulièrement. En 1976, il se pose près de la forêt de Soignes, à la lisière de Bruxelles. Le voyage en Arbonie commence, qui fascinera petits et grands et lui vaudra une reconnaissance artistique atypique, l’œuvre l’étant. Depuis 2000, il vit et travaille en Charente Maritime, non loin de l’estuaire de la Gironde, fertile en bois flottés et broussailles étonnantes. Au fil des ans, de nombreuses expositions lui ont été consacrées. Ses sculptures sont présentes dans des lieux publics, des musées et chez de nombreux collectionneurs. Des « fragments de mémoire » ont été déposés en divers lieux choisis, sur plusieurs continents.


Les auteurs

Roger-Pierre Turine, Caroline Lamarche, Laurent Danchin, Bernard Noël, Joël Bastard, Marc Petit, Chantal Detcherry, Emmanuel Driant, Michel Butor, Arnaud Matagne, Jean-Dominique Burton.

Caractéristisques de l'ouvrage :

ISBN : 978-2-930451-36-7
Couverture : Cartonnée
Format : 29.7 x 29.7 cm
Nombre de pages : 240
Prix : 49.50 €
Rayon : Art
Langues : FR-EN

voir tout notre catalogue